Bien-être

Comment être un meilleur athlète ?

Comment être un meilleur athlète ?

En tant qu’athlètes, nous avons l’esprit de compétition. Nous nous efforçons d’améliorer notre condition physique et cherchons toujours comment devenir un meilleur athlète. Découvrez ici, comment devenir un meilleur athlète.

Commencez la saison avec des bases solides

Une chose que les professionnels ont appris à maîtriser et que les amateurs ont tendance à négliger est la base. Il s’agit de séances d’aérobic longues et faciles, d’exercices de conditionnement et de renforcement général, de mobilité et de prévention des blessures, etc.

Oui, ce travail « facile » de faible intensité ne semble pas amusant, c’est pourquoi il peut être tentant de passer directement à des intervalles intenses. Pourtant, c’est ce qui permet aux athlètes de réussir. Ils se fatiguent moins vite, tolèrent une plus grande charge d’entraînement plus tard dans la saison (là où cela compte vraiment) et, par conséquent, s’améliorent davantage.

Il n’est pas nécessaire d’attendre des années pour construire une base. Quelques mois d’entraînement ciblé de faible intensité suffisent déjà à améliorer sensiblement la condition physique et à préparer le corps au dur labeur qui l’attend.

Ayez un programme hebdomadaire et soyez discipliné

Trouver du temps pour s’entraîner est souvent une question de gestion du temps. La plupart des gens peuvent consacrer 30 minutes de leur journée à une séance de course très ciblée ou à toute autre forme d’activité. Et ce, tous les jours.

Avoir une routine hebdomadaire spécifique et être discipliné à ce sujet vous aidera à rester sur la bonne voie même si vous n’en avez pas envie. Maintenir la cohérence de l’entraînement pendant des semaines et des mois est l’un des moyens les plus efficaces de devenir un meilleur athlète.

Donnez la priorité au sommeil

Le sommeil est l’outil de récupération le plus puissant. Il stimule la réparation des tissus musculaires, calme le système nerveux et normalise les processus internes. Ce n’est pas seulement une question de quantité. Ce qui compte, c’est un sommeil véritablement réparateur. Avec quelques petits changements, il est possible d’améliorer considérablement la qualité du sommeil et d’accélérer la récupération.

Se fixer un objectif et s’y tenir

Se concentrer sur l’objectif à long terme et le résultat final aide vraiment à ne pas se laisser emporter par le moment présent. Lorsque l’on se fixe un objectif plus important et que l’on se concentre dessus, toutes les décisions deviennent plus faciles. Tout à coup, sortir et se coucher tard n’est plus amusant, car cela compromet la récupération. Le fait de prendre des intervalles plus difficiles que nécessaire ou de se tester pendant les jours de récupération brise tout le programme d’entraînement.

Soyez patient

Il est dans la nature humaine d’être compétitif et parfois impatient. Nous voulons des résultats rapides et surestimons souvent ce qui peut être réalisé en un an. Tant dans le sport que dans la vie. Cependant, il n’existe pas de solutions rapides ou de raccourcis. Les progrès réels et durables viennent avec le temps.

Reconnaissez où vous en êtes dans votre entraînement et concentrez-vous pour devenir un peu meilleur qu’hier. Il peut y avoir des moments où les progrès ne sont pas visibles et ce n’est pas grave. L’entraînement est comme une spirale ascendante – avec des hauts et des bas quotidiens, vous ne pouvez vraiment remarquer les changements fondamentaux qu’au fil du temps. Pour plus de conseils santé et bien-être, consultez www.tvpresse.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.